Boutiques en Ligne

Les créations d’Elve Bijoux : camées et pierres précieuses

Offrir ou se faire offrir un bijou, c’est d’abord et avant tout un geste d’amour. Geste d’amour qui touchera d’autant plus son destinataire qu’il reflètera sa personnalité et sera adapté à ses goûts. On n’offre pas une « grosse bague » à une femme qui aime avant tout la discrétion, ni un bracelet aux mailles fragiles et délicates à une femme sportive.

Le choix de la pierre précieuse

Et puis vient le choix de la pierre. Parce que les pierres précieuses sont fascinantes, on leur a prêté beaucoup de vertus magiques, et on a tenté, depuis l’Antiquité, d’apparier signes du Zodiaques avec certaines pierres précieuses. Ainsi, le rubis serait la pierre des natifs du Lion, l’Aigue-Marine celle des natifs du Verseau. Ces symbolismes viennent en partie de l’alchimie, ils viennent aussi en partie du génie marketing : en effet, au XIX° siècle, c’est le syndicat des bijoutiers américains qui sort une nouvelle liste, celle des « pierres de naissance » qui donne pour chaque mois une pierre précieuse. Sans doute plus simple à utiliser, elle à l’avantage, pour les esprits rationnels, de ne pas être entachée des superstitions liées au zodiaque et à l’astrologie.

La taille de la pierre

Mais on peut aller beaucoup plus loin dans la personnalisation d’un bijou. Le choix de la taille, par exemple, a toute son importance.

Le monde de la joaillerie a progressé pendant des siècles. Au Moyen-Âge, on ne savait pas tailler les pierres avec des facettes, comme aujourd’hui. Parfois, pour leur donner de la brillance, on les sertissait sur une feuille de métal poli qui renvoyait la lumière. C’était d’ailleurs aussi l’utilisation qu’en faisaient les indiens : le pays était connu pour la qualité rare de ses diamants, mais ceux-ci étaient le plus souvent taillés en table.

Peu à peu, la taille à facettes s’est développée. Les tailleurs de pierre recherchent désormais par ordinateur de nouveaux agencements des facettes qui permettent à la lumière de circuler encore mieux au coeur de la pierre et de magnifier son éclat.

Les camées

Mais il reste une autre façon de tailler la pierre, qui nous vient elle aussi de l’Antiquité : le camée est une sculpture en relief. Faite sur des pierres qui sont constituées de plusieurs couches de couleur différentes, comme le sardonyx, il permet de réaliser des images en contraste très belles. On sculpte aussi de cette façon des pierres monocolores, comme l’émeraude ou le saphir. Cet art est encore très pratiqué en Italie, et il permet d’obtenir le bijou le plus parfaitement personnalisé qui soit : celui qui présente un portrait de la personne que l’on aime !

" data-link="https://twitter.com/intent/tweet?text=Les+cr%C3%A9ations+d%27Elve+Bijoux+%3A+cam%C3%A9es+et+pierres+pr%C3%A9cieuses&url=https%3A%2F%2Fwww.topsurf.net%2Felve-bijoux.html&via=">">Tweetez
0 Partages